[Édito] Macky Sall, cinq ans de solitude

Début de second mandat en fanfare… le chef de l’État sénégalais entend prendre directement les choses en mains et accélérer les réformes. Conséquence : un vaste chamboule-tout au gouvernement et la suppression du poste de Premier ministre. Une stratégie qui n’est pas sans risques…
Source: Jeune Afrique

You may also like
[Édito] " Fake news ", ces déchets toxiques
Africa: As Jamaica Looks to Cash in On Cannabis, Rastafarians Fear Being Left Out
Africa: Africa's Problem With Tax Avoidance
Libye : soutien américain à Haftar, le jeu international se clarifie